Explorateur d'inspirations

Interview de Deborah Pardo, fondatrice Earthship Sisters

Quelle source d’inspiration a initié le projet EarthShip Sisters ? 

« Le monde va mal et je cherche depuis toute petite et en permanence toutes les solutions possibles pour accélérer la transition environnementale.

J’ai d’abord fait cela avec une approche très statistique de la biologie, afin de mesurer et prédire l’impact des actions humaines sur les albatros dans l’Océan Austral. Puis en me heurtant à des freins humains, temporels, politiques, conceptuels, j’ai décidé de faire autrement. « 


Comment as-tu décidé d’agir ?

« C’est avec le programme Homeward Bound et grâce auquel j’ai rencontré François, que j’ai ouvert les yeux. Cette formation d’un an en leadership, avec un mois sur un bateau en Antarctique avec 80 nanas, est réservée aux femmes scientifiques du monde entier qui souhaitent changer le monde !

Mes conclusions :

1/ les scientifiques sont indispensables mais n’ont pas assez de visibilité;

2/ les femmes ont un mode de leadership plus collaboratif et tourné vers le long terme;

3/ les femmes sont plus impactées par les changements globaux dans les pays émergents comme en Europe, et aussi possèdent une sensibilité particulière à l’environnement du fait qu’elles donnent la vie.

Conclusion, les femmes sont un pilier de la transition environnementale : à travers un leadership inspirant, original et assumé, à travers des projets environnementaux concrets, durables et visibles, et sont prêtes à se dépasser, en semant l’envie d’agir à chaque escale de notre navigation en voilier. C’est Earthship Sisters !« 



Quel message souhaites-tu faire passer ? 

On ne peut pas changer le monde sans se changer soi-même.

« Cela passe par :

  • apprendre à se connaitre,
  • connaitre ce que notre entourage professionnel et personnel pense de nous,
  • avoir les clés et l’envie d’améliorer sa performance en tant que leader, tout en s’investissant pour le bien commun à chaque instant,
  • rester positif dans la difficulté,
  • avoir l’humilité de s’ouvrir aux autres et l’envie de les aider pour s’aider soi.


S’investir dans l’environnement est difficile car on ne peut pas être tout le temps parfait. C’est assez culpabilisant, on angoisse aussi parfois devant l’ampleur de la tâche à accomplir, mais c’est en associant nos compétences que nous y arriveront !« 

Pour ceux et celles elles qui veulent accélérer la transition environnementale, découvrez et soutenez le programme Earthship Sisters !

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.